DEPARTEMENT_PARTENAIRE

L'aspiration légitime de nos concitoyens à accéder au Haut Débit est un enjeu stratégique pour les élus girondins.

Depuis 2011, suite à l'intervention de Gironde Numérique, les communes de Gironde sont couvertes avec un objectif de débit de 2Mb/s. Cette couverture s'appuie sur la construction d'un réseau de fibres optiques long de 1 060 Km et de plusieurs technologies de desserte comme l'ADSL et le satellite.

A l'issu d'un appel d'offres, France Télécom Orange a été choisi pour la conception, la réalisation, la maintenance et l'exploitation de ce réseau. Chacun restera libre du choix de son opérateur puisque le réseau sera ouvert à tous les fournisseurs d'accès.

Au terme de l'opération, la majeure partie des zones blanches a été couverte par la technologie ADSL. Les détenteurs des 1 232 lignes résiduelles se voient proposer des moyens alternatifs de connexion comme les kits satellitaires.

Cette réalisation est l'aboutissement d'une volonté présente depuis plusieurs années. En effet, dès 2004, le Conseil général s'est résolument investi dans l'aménagement durable de la Gironde. Ainsi, au vu d’une étude diagnostic réalisée en 2005 mettant en relief l’inégalité des territoires girondins en matière de services haut débit de qualité, l’Assemblée départementale a décidé de résoudre la fracture numérique constatée en construisant une infrastructure de collecte de communications électroniques haut débit et un réseau de desserte, aussi appelé boucle locale, pour une couverture intégrale de la Gironde.

Le syndicat mixte Gironde Numérique autorisé par arrêté préfectoral du 1er août 2007 est le porteur de ce projet suite au transfert de compétence accompli par le Département de la Gironde, par les 36 communautés de communes et d’agglomération. En outre, Bordeaux Métropole et la Région Aquitaine se sont associées au syndicat comme membres sans voie délibérative.

 

 

Pierre Ducout

Président de Gironde Numérique

"Le haut débit, c'est de l'aménagement durable pour le territoire girondin !"

Quelle est le sens de la politique des collectivités girondines en matière de haut débit ?

Depuis 2007 ans, le Conseil départemental s'est résolument posé comme le chef de file de l'aménagement durable du territoire girondin. L'évolution économique et démographique du département lui impose, aujourd’hui, de résoudre la fracture numérique en construisant une infrastructure de télécommunications haut débit (voire très haut débit).

Concrètement que va changer le raccordement en ADSL et en fibre optique ?


D'abord, tous les Girondins ont maintenant la possibilité de surfer sur l'Internet haut débit. Par ailleurs, l’aménagement numérique est devenu un paramètre indispensable de l’attractivité et de la pérennité économique et solidaire d’un territoire. 87 zones d’activités sont reliées à la fibre optique depuis 2011. Enfin, nous avons permis l’accès au très haut débit (fibre optique) à 185 sites publics.

Et demain ?
Le prochain grand chantier est le déploiement du Très Haut Débit sur l'ensemble du territoire hors Bordeaux Métropole. Cela représente environ 450 000 locaux à équiper. A terme, la fibre optique s'invitera dans tous les foyers girondins !